L’Association des Barreaux des pays des Grands Lacs est à l’heure de la passation du pouvoir

blaise
By blaise octobre 13, 2021 00:04

Dès sa création en date du 17 février 2018, l’Association des Barreaux des pays des Grands lacs(ABGL) était présidée par le Bâtonnier du Barreau de GOMA, Me Abel NTUMBA pour un mandat de deux ans.

Cette association dont les membres sont les Barreaux de Bujumbura(Burundi), Kigali(Rwanda), GOMA et le Barreau de BUKAVU (RDC) a été créé avec l’objet social : « d’assurer la représentation des Barreaux dans toutes les matières d’intérêt commun ayant trait à l’exercice de la profession d’avocat, au respect des valeurs universelles de l’État de droit et d’une bonne administration de la justice ainsi que des développements importants du droit, du plan sous régional qu’international (http://www.barreaudegoma.org/cest-chose-faite-lassociation-des-barreaux-des-pays-des-grands-lacs-existe-depuis-le-17-fevrier-2018/)

Le premier président de cette association et son comité auront travaillé pendant ces deux dernières années pour la réalisation de cette idéal notamment en organisant des formations de renforcement de capacité des avocats de la région des Grands Lacs.

Maintenant, depuis ce samedi 09/10/2021, l’ABGL vient de se doter d’un nouveau président en la personne du Bâtonnier actuel du Barreau de Kigali à savoir Me KAVARUNGANDA Julien-Gustave.

Il faut noter qu’au sein de l’ABGL, la direction de cette association est organisée par rotation tous les deux ans. Après le Congo, c’est le tour du Rwanda d’assurer la présidence de l’ABGL durant un mandat de deux ans. Suivra alors à la tête de cette association le Burundi en 2023. Actuellement le Burundi assure la Vice-Présidence, en la personne du Bâtonnier Jean de Dieu MUHENZENGE

Une question se pose : Que doit attendre les avocats appartenant aux Barreaux de l’ABGL de cette nouvelle Présidence ?

Au travers de son discours, le nouveau président de l’ABGL, a précisé qu’il va travailler sur le mouvement des avocats au sein des pays des grands dans le cadre de leur profession afin qu’ils puissent représenter ou assister leurs clients dans les pays de Grands Lacs sans difficulté. Cela permettra peut-être à une possibilité pour les Avocats des Grands Lacs, d’exercer dans un pays de la région sans être des nationaux. On pourrait d’ailleurs se dire que son ambition est d’œuvrer pour qu’il soit facile pour les avocats des pays des Grands Lacs de pouvoir s’inscrire dans les divers barreaux des pays des grands Lacs en se basant sur le principe de réciprocité. Il émerge également dans le discours de Me Julien-Gustave KAVARUGANDA, l’ambition de continuer la collaboration entre les barreaux membres de l’ABGL au travers diverses formation de renforcement des capacités.
On retient également de son discours la volonté de Me KAVARUNGANDA d’harmoniser les règles déontologiques régissant la profession d’Avocats inscrits aux barreaux des pays des pays des Grands Lacs(http://rwandainspirer.com/2021/10/09/kavaruganda-elected-new-president-of-great-lakes-bars-association-abgl/).

Pour conclure, disons que cette jeune association a encore un long chemin à parcourir. Néanmoins la manière dont la passation de pouvoir s’est déroulée, démontre déjà que l’ABGL est construite sur une bonne fondation et qu’elle ne manquera pas d’aller de l’avant pour atteindre progressivement ses objectifs.

blaise
By blaise octobre 13, 2021 00:04